Top
  >  Voyages   >  Bretagne   >  Découverte de la presqu’île de Crozon

Deuxième épisode de nos aventure bretonnes, et nous voilà embarqués à destination de la presqu’île de Crozon. Nichée au cœur du Parc naturel régional d’Armorique et du Parc Marin d’Iroise, ce petit coin de paradis est un joyau géologique et désormais un de mes endroits préférés au cœur du Finistère. Je vous emmène le découvrir au travers de quelques photos…venez !

crozonetcapdelachevre

capdelachevre3capdelachevre2

Le Cap de la Chèvre (Beg ar C’haor), situé à la pointe sud de la presqu’île de Crozon, est le lieu parfait pour une longue randonnée. Eau bleu transparente, immenses falaises recouvertes de landes et de longues plages de sable font partis du paysage sublime que l’on peut observer tout autour de nous. On pourrait passer des heures à arpenter le long de la côte tout en admirant la grande bleue.

Si vous avez un regard perçant ou tout simplement de bonnes jumelles, vous pourrez voir sur votre gauche la baie de Douarnenez, en face de vous à l’horizon, la côte jusqu’à la baie des Trépassés et à votre droite, beaucoup plus loin vous discernerez peut être Saint-Pierre-et-Miquelon. Sous nos pieds, se cache également la grotte du Charivari, accessible uniquement par bateau et les jours de grande marée, où nous avons repéré ce jour là quelques plongeurs. A l’exception de la présence du sémaphore qui nous sert de point de repère, nous avons vraiment eu le sentiment d’être seul au monde au milieu de la nature…et c’est une sensation très agréable de se couper pour quelques heures de toutes communications extérieures et de prendre un bon bol d’air marin !

camaretpointedepenhir

port_camaret2port_camaretbateau_camaret

Après quelques minutes de voiture, nous voilà désormais à l’extrême ouest de la presqu’île de Crozon, direction Camaret-sur-mer et son port typique. C’est une atmosphère toute particulière qui se dégage de cette ville avec son cimetière marin où se découpent les silhouettes de vieux bateaux reposant sur la grève et ses jolies maisons colorées qui bordent les quais. Nous commençons à comprendre pourquoi Camaret a inspiré autant d’artistes. Moi aussi, j’aurais bien envie de poser mon chevalet sur la jetée pour dépeindre ce décor et capturer cet instant hors du temps. Au bout de la jetée, nous découvrons la chapelle Notre-Dame de Rocamadour, célèbre pour ses maquettes de bateaux déposés là en guise d’ex-votos, et juste derrière elle la tour Vauban, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Autrefois, elle protégeait le sillon de Camaret et l’entrée du goulet de Brest et actuellement en pleine restauration.

pointe_penhir

Deuxième randonnée de la journée, un peu plus pluvieuse et périlleuse celle-ci, la découverte de la Pointe de Pen Hir, prolongée en mer par les Tas de Pois. Elle nous offre un paysage époustouflant avec un pic de 70 mètre. C’est le paradis des amateurs d’escale…mais moi je ne m’y risquerais pas ! Il faut savoir que ces passages rocheux ont été les témoins de bien des naufrages et étaient redoutés des voiliers, des sardiniers, ainsi que des pêcheurs qui capturaient au pied même des falaises la langouste et le homard.

Par temps clair, on peut voir de cet hauteur de la Pointe du Raz jusqu’à à la Pointe Saint Mathieu et par très beau temps on pourrait même distinguer les îles de Sein, Ouessant et Molène. Pour la petite anecdote, c’est ce promontoire impressionnant qui a également été choisi après la libération de la Fance pour y édifier une immense croix de Lorraine en granit, œuvre de l’architecte Mathon et du sculpteur Bazin, dédiée aux bretons de La France Libre. Le Général De Gaulle est venu l’inaugurer le 15 juillet 1951.

Comments:

  • 1 septembre 2015

    Les photos sont superbes, ça rappelle de bons souvenirs. La Bretagne est une région où j’aime aller pour des longs week end ou des petites semaines de vacances avec les enfants.

    reply...
  • 1 septembre 2015

    Je viens de tomber sur ton article, en allant dans la catégorie “Lifestyle” sur Hellocoton. Je suis breton d’adoption et j’habite à Crozon, je suis contente de l’éloge que tu as fait sur la Presqu’île. J’adore ma petite bourgade, je mis s’en bien, je suis heureuse d’y vivre,le cadre y est idyllique !! Bien que ce soit en Bretagne est que la pluie soit souvent de la partie, ça ne me gêne absolument pas, je m’y suis adapter très vite (en même temps je suis natif du Nord). Pour rien au monde je ne partirai ailleurs,ou peut-être juste ailleurs mais, en Bretagne. Crozon c’est notre petite Corse à nous, qui y vivons.

    Merci, pour ton article, tes photos sont très belles !

    reply...

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.