Top
  >  Voyages   >  Bretagne   >  Prendre de la hauteur au Mont Saint-Michel

Pour notre dernière journée en Bretagne nous avons poussé notre périple jusqu’aux portes de la Normandie, à la découverte du mondialement connu Mont-Saint-Michel. Moi qui est passé pratiquement toutes mes vacances en Bretagne étant petite, je n’avais pas encore eu l’opportunité de le visiter et il était grand temps de réparer cette erreur !

Nous avions réservé, pour les 2 dernières nuits avant notre départ, une chambre d’hôte dans le charmant gîte de France “La Rive” au sein du joli village d’Ardevon, situé à seulement 4 km du Mont-Saint-Michel. C’était vraiment le lieu idéal pour laisser la voiture sur place et parcourir le chemin à pied jusqu’à notre destination. Notre hôtesse après nous avoir concocté un bon petit-déjeuner avec des crêpes faites maisons, nous a donné plein de conseils et le meilleur parcours de randonnée à suivre pour arriver au Mont. Nous avons ainsi pu profiter pleinement du paysage, dire bonjour aux moutons de “pré salé” et voir se découper peu à peu devant nous la silhouette de ce monument impressionnant.

mont_saintmichel2gargouilles

mont_saintmichel4

Une fois arrivée au bout de la passerelle, on se sent vraiment tout petit face à cette immense forteresse perdue au milieu de la baie et on a presque l’impression d’être dans un décor de série TV. À l’entrée du Mont-Saint-Michel, nous restons sans voix devant la beauté et les détails de son architecture, on n’en prend plein les mirettes !

L’histoire du Mont-Saint-Michel débuterait en 708 quand Aubert, évêque d’Avranches, fit demander à construire sur le Mont-Tombe un sanctuaire en l’honneur de l’Archange Saint-Michel. Celui là même dont on retrouve aujourd’hui la statue dorée surplombant le clocher de l’abbaye pour couronner les 32 mètres de hauteur de sa flèche. Le Mont est ainsi rapidement devenu, au fil des siècles, un lieu de pèlerinage majeur. Le village s’est développé par la suite en contre-bas et jusqu’au pied du rocher. Le Mont-Saint-Michel est aussi reconnu pour être un lieu symbolique de l’identité nationale puisqu’il a tenu, pendant la guerre de Cent Ans, une place forte militaire, ses remparts et fortifications ayant résistées à tous les assauts anglais. Son abbaye fut également utilisée comme prison de la Révolution jusqu’en 1868 avant que le Mont ne soit classé monument historique en 1874. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979.

arches_cloitre

abbaye_saintmichel2

visite_abbayeJe vous conseille d’aller visiter l’abbaye dès votre arrivée, cela vous permettra d’éviter la foule qui envahie le Mont à partir de la fin de matinée. Vous pourrez ainsi prendre tout votre temps pour observer et immortaliser les lieux sans avoir à jouer des coudes. Vous aurez tout le reste de la journée pour arpenter les remparts et les dédales d’escaliers 😉

La visite de l’abbaye nous permet d’en découvrir plus sur l’histoire de l’abbaye et du Mont. Au programme du circuit : la salle des Gardes, la terrasse ouest d’où l’on a une sublime vue sur toute la baie et le rocher de Tomblaine, l’église abbatiale, le cloître, le réfectoire, les différentes chapelles et cryptes, etc. Si l’abbaye, située au somment du rocher granitique, peut paraître petite vue d’en bas, il n’en est rien une fois à l’intérieur. On se laisse vite emporter et émerveiller par la grandeur et la magie du lieu. J’ai eu un coup de cœur pour le cloître qui est pour moi la plus belle partie de l’abbaye. J’adore les détails dessinés sur les arches et la sérénité qui se dégage du site.

Tarifs pour visiter l’abbaye du Mont-Saint-Michel :

    • La visite libre : Plein tarif : 9€ / Tarif réduit : 7€ / Moins de 18 ans et 18-25 ans ressortissants de l’Union Européenne : gratuit.
      + audio-guide : supplément de 4,50 €
    • La visite commentée : Sans supplément au droit d’entrée (Départ de visite à heure fixe. Durée : 1h15)
  • La visite-conférence : Plein tarif : 13€/pers (Durée : 2h00)

Plus d’information sur l’abbaye du Mont-Saint-Michel  : Site des monuments naionaux – Office du tourisme du Mont-Saint-Michel

mont_saintmichel5

mont_saintmichel7

Après la visite de l’abbaye, nous partons nous promener sur les remparts et dans les petites ruelles. On peut faire dix fois le tour du Mont-Saint-Michel et prendre à chaque fois un chemin différent, découvrir un nouveau passage. Le Mont recèle de petits trésors et il faut être bien attentif pour tous les repérer. Nous faisons une bonne vingtaine de photos avant d’aller faire les boutiques dans la rue principale et de manger de succulentes moules pomme-cidre accompagné d’une crêpe au caramel beurre salé, miam ! Même s’il commence à y avoir beaucoup de monde dans l’après-midi et que le Mont a malheureusement un côté très commercial avec ses nombreuses boutiques de souvenirs et snack en tout genre, il conserve tout son charme dès qu’on s’éloigne de l’artère principale.

Nous sommes restés jusque tard en soirée pour observer la marée remontait et voir le Mont-Saint-Michel s’illuminer. Et, ces deux spectacles sont assez impressionnants ! Mon seul regret est de ne pas avoir eu le temps de faire la traversée de la baie à pied. Quand nous avons appelé pour réserver, le dernier départ était déjà complet. Mais je compte bien y retourner et c’est la première chose que nous programmerons.

Tarifs : entre 7,20€ et 12€ / Pour plus d’infos sur le programme des traversées de la baie

mont_saintmichel9

Et vous, êtes-vous déjà allé au Mont-Saint-Michel ?  

Je vous souhaite un super bon dimanche 🙂

post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.